Recrutement de talents en communication & marketing

Comment savoir que vous avez le candidat idéal en entrevue?

L’entrevue est un moment charnière dans le processus de sélection de postulants. Après avoir récolté les CV et fait un premier tri dans les candidatures, on espère trouver dans le lot le candidat idéal pour occuper cette fonction. L’entrevue, c’est un contact personnel, une opportunité pour chacun de se présenter à l’autre. Le rapport qui s’installe entre les interlocuteurs est primordial à la création d’un match parfait.

Voici les critères pour reconnaître un candidat idéal en entrevue.

La personnalité du candidat

L’intervieweur, qu’il travaille à l’interne dans la compagnie où dans une agence de recrutement, doit savoir évaluer si les compétences et la personnalité de l’individu seront des atouts pour le poste. L’interviewé doit quant à lui faire ressortir ses aptitudes et son caractère, et ce, de manière authentique.

 

Toutefois, il demeure quelques subtilités dans le processus de recrutement. En effet, même si une personne possède un beau CV et une personnalité agréable, cela ne veut pas dire pour autant qu’elle est faite pour obtenir cet emploi. De plus, certaines personnes sont très charismatiques et savent quoi répondre dans les entrevues. En surface, elles peuvent donc sembler plus compétentes que d’autres candidats qui seraient davantage introvertis. Bien sûr, ce n’est pas toujours le cas. Il faut donc savoir lire entre les lignes.

L’intégration du candidat dans la culture d’entreprise

Plusieurs études ont démontré que la culture d’entreprise est un des principaux facteurs ayant un impact sur le succès d’une compagnie. Il est donc très important de miser sur une personne qui saura bien s’intégrer à l’équipe, et ce, parfois même au-delà des questions de compétences. En anglais, on parle de « cultural-fit », un concept qui est adopté par un nombre croissant de recruteurs.

 

Comment peut-on reconnaître ces personnes? La réponse est à la fois simple et nuancée. D’abord, il y a des questions de perception. Dans toute entrevue, il y a une part d’interprétation des gestes et de la personnalité qui sont basés sur des instincts. Pour aller au-delà des analyses en surface, il faut questionner le candidat sur sa perception du travail en général, sur le travail d’équipe, sur le poste dont il est question et aussi sur son rapport avec la culture d’entreprise.

Le contenu du CV

L’expérience et la stabilité d’emploi de l’interviewé sont deux des facteurs-clés qui font de celui-ci un candidat idéal ou non. Présentés sur un CV, les emplois et fonctions précédemment occupés peuvent donner l’impression qu’il est pleinement compétent pour occuper l’emploi offert. Malgré cela, il faut creuser davantage pour confirmer que c’est bel et bien le cas. La portion des questions sur le contenu du CV devrait toutefois ne former qu’une partie de l’entretien d’embauche et non son entièreté.

 

Voici donc quelques aspects à explorer en entrevue pour approfondir le contenu du CV:

– Une description plus précise des postes occupés dans le passé et qui ont rapport avec l’emploi offert actuellement;

– Des exemples de situations qu’il a vécues par le passé et qui ressemblent à celles auxquelles le candidat fera face dans le futur poste et des scénarios potentiels auxquels on lui demande de trouver des solutions;

– Ses faiblesses qui sont ressorties par le passé dans des postes semblables. Il est normal de déceler quelques lacunes et tout bon candidat devrait être en mesure de le faire par lui-même et d’en parler sans gêne. Le plus important est de savoir si la personne peut être coachée pour s’améliorer.

Est-ce que le candidat désire vraiment cet emploi?

Il y a une question que l’on doit se poser en deux sens : est-ce que nous voulons cette personne pour occuper l’emploi et est-ce que celle-ci veut l’emploi pour lequel elle passe un entretien? Lors d’un processus de recherche d’emploi, il arrive souvent qu’une personne pose sa candidature pour des postes qui l’intéressent plus ou moins. Voulant se vendre à son meilleur, elle fera tout pour faire paraître un fort intérêt pour le poste.

 

L’intervieweur doit ainsi savoir reconnaître l’authenticité des réponses pour trouver la vérité. Pour ce faire, il faut poser des questions sur les aspirations du candidat à long terme. Le fait de présenter des questions ou des mises en situation qui sortent de l’ordinaire peut aussi forcer l’interviewé à se présenter sous son vrai jour.

 

Finalement, un candidat idéal qui est véritablement intéressé par un poste aura pris le temps de faire ses recherches par rapport à l’entreprise. Durant l’entrevue, il doit démontrer qu’il a fait ses devoirs et qu’il est enthousiaste par rapport à l’idée d’intégrer la compagnie.

 

 


Aimeriez-vous discuter de ce sujet avec nous ?
Contactez-nous !

CV qui se démarque : 5 critères qu’un employeur doit savoir repérer

Lorsqu’on lance une offre d’emploi, il n’est pas rare d’obtenir des dizaines, voire même des centaines de CV. Il revient alors à l’employeur de faire un tri pour sélectionner les candidats intéressants. Mais comment faire pour repérer un CV qui se démarque du lot?

 

En général, la personne qui s’occupe de remplir le poste passera très peu de temps à consulter chaque CV. Dans le cas des recruteurs spécialisés, on parle même de 30 secondes à 1 minute au maximum. Dans cette courte période de temps, il faut être en mesure de détecter les informations pertinentes avec lesquelles on peut évaluer les aptitudes du candidat pour le poste en question.

Les critères pour reconnaître un bon CV

1) Une description claire et précise des expériences précédentes

En tant qu’employeur, il faut entraîner son œil pour que celui-ci se porte d’abord vers les emplois et fonctions précédentes du candidat, au lieu de regarder purement le graphisme du document qu’on a devant soi. L’aspect visuel du curriculum vitae sera d’ailleurs couvert dans un paragraphe subséquent. Un bon CV sera caractérisé par la présence d’une description concise de chacun des postes et des aptitudes mentionnés sur celui-ci. Le candidat aura su choisir les bons mots-clés afin de faire ressortir  ses qualifications.

2) Le profil et les aspirations du candidat

Il est important de regarder les emplois précédemment occupés par le postulant, mais on doit aussi pouvoir vite se faire une idée par rapport à son profil, à sa personnalité et à ses projets pour le futur. Cela aidera à savoir s’il s’agit d’un candidat sérieux qui s’adaptera bien à la culture d’entreprise. Idéalement, le CV devrait comprendre une courte section ou des phrases qui mentionnent certains de ses objectifs.

3) L’adaptation du contenu du CV pour le poste

Si la personne a pris le temps d’adapter son CV pour le poste pour lequel elle applique, il s’agit là d’un bon signe. Avant de porter sa candidature, elle a pris le temps de faire des recherches et de faire en sorte de rendre son CV intéressant pour le recruteur visé. Cette attention démontre que la personne vise réellement ce genre de poste, au lieu d’envoyer son CV un peu partout.

 

Bien sûr, il n’est pas possible pour le candidat de tout savoir au sujet de l’entreprise avant d’y travailler. En tant qu’employeur évaluant les candidatures, il faut donc aussi interpréter certains mots, notamment en ce qui a trait aux qualités que la personne a choisi de mettre de l’avant.

 

Voyons par exemple un candidat pour un poste de gérance. Sachant qu’il se présente pour un emploi qui demande certaines aptitudes de gestion des employés et de relations humaines, ce dernier devrait avoir mis de l’avant son expérience pour ce genre de tâche.

4) Une présentation visuelle attrayante et efficace

Sur internet, on voit souvent passer des exemples de personnes qui ont misé sur des tactiques audacieuses pour faire ressortir du lot leur CV. Souvent, cela passe par une présentation visuelle originale, parfois même très osée. Ces candidats ont compris que la première impression repose sur le graphisme et l’organisation des éléments. Pour le recruteur, ces considérations pourraient passer pour des artifices et dans certains cas, elles le sont.

 

Bien que le contenu soit plus important que le contenant lorsqu’il est question d’un CV, il faut tout de même analyser avec quels éléments visuels le candidat a décidé de faire ressortir son document. Cela concerne les différentes typographies, la séparation des éléments, les images et le design graphique.Le tout se doit d’être présenté avec soin, qu’il s’agisse d’un CV atypique ou d’un document plus épuré et classique.

5) Les détails importants: orthographe et structure de la pensée

Loin d’être anodins, les petits détails tels que l’orthographe et la formulation des phrases en disent long sur les candidats. Si une personne n’a pas pris le temps de relire et d’éditer le texte de son CV, c’est qu’elle n’est pas en mesure ou n’a pas l’intérêt pour le faire. Il faut aussi regarder d’autres détails tels que les informations de contact pour voir si la personne fait preuve de professionnalisme. Car oui, certains candidats osent remettre un CV en utilisant une adresse courriel peu sérieuse, ce qui peut refléter leur caractère.

 

Au final, pour repérer un bon CV, il faut à la fois y trouver ce qu’on recherche en tant qu’employeur et être intéressés à en savoir plus sur la personne en question. Si le candidat a réussi à atteindre ces deux objectifs, voilà une candidature qui mérite de passer à la prochaine étape!

 

 


Aimeriez-vous discuter de ce sujet avec nous ?
Contactez-nous !

Cinq qualités essentielles des pigistes

ARTICLE PUBLIÉ SUR INFOPRESSE.COM

 

Développer la marque-talent, une série présentée par Entremetteuse (sur InfoPresse)

Recrutement de candidats, identification de la personne idéale, gestion et mise en valeur du talent, voilà quelques enjeux de ressources humaines auxquels les entreprises du secteur des communications-marketing n’échappent pas. Dans une série de textes, la firme spécialisée Entremetteuse s’y penche, en plus de proposer des pistes à suivre. Aujourd’hui: ce qu’il faut savoir et maîtriser avant de se lancer à la pige… et pour y rester.

L’industrie des communications-marketing compte un bon nombre de pigistes (ou de travailleurs autonomes). Certes, ce statut comporte son lot d’avantages, mais encore faut-il pouvoir en maîtriser certains aspects afin d’en tirer pleinement parti. Voici cinq de ces éléments. Cliquer pour voir le reste de l’article sur InfoPresse…. 


Aimeriez-vous discuter de ce sujet avec nous ?
Contactez-nous !

Entremetteuse