Recrutement de talents en communication & marketing

Recherche de pigiste : 5 astuces pour attirer les meilleurs

Trouver un bon pigiste n’est pas toujours facile, de nombreux profils qui semblent intéressants au premier abord se révèlent finalement inefficaces, voire mauvais, après les premiers essais. Effectuer une recherche de pigiste n’est donc pas une tâche aisée, pour trouver le bon et obtenir des résultats probants, vous pouvez :

1 – Consulter ou passer une annonce sur une plateforme en ligne

S’il débute et a encore peu de clients, le bon pigiste va sans doute déposer sa candidature sur des plateformes dédiées aux pigistes. Vous pouvez également passer une annonce par vous-même, en décrivant vos besoins et attentes spécifiques. Une fois un pigiste repéré, plusieurs informations sont déjà à votre disposition pour vous faire une idée de ses capacités. Vous semble-t-il à l’aise ? Connaît-il son métier ? En principe, le contacter ne vous coûtera rien, essayez d’échanger quelques mots avec lui, par téléphone ou par courriel. S’il est disponible, vous pourrez lui assigner une première tâche pour le tester.

2 – Proposer une rémunération correcte

Un pigiste de qualité n’acceptera évidemment pas une rémunération bien en dessous des prix du marché. Si son travail est reconnu, le pigiste ne perdra pas de temps à discuter avec vous alors que d’autres clients sont prêts à le payer à sa juste valeur.

 

Vous voulez un bon pigiste ? Dans ce cas, proposez une rémunération attractive pour les différents mandats, sans cela, vous n’attirerez souvent que des individus qui cherchent à arrondir leurs fins de mois, et qui possèdent rarement la discipline et le dévouement recherchés.

3 – Demander un test

De nombreux pigistes sont prêts à vous offrir un échantillon d’un premier travail pour vous prouver leur qualité, vous ne devez donc pas hésiter à demander un test avant de vous engager auprès du pigiste. Ce premier jet vous permettra de contrôler immédiatement la qualité du travail de votre interlocuteur. Profitez-en pour choisir une tâche représentative de votre activité quotidienne.

4 – Consulter les références

La recherche de pigiste doit prendre en considération ses éventuelles références : est-il en mesure de partager avec vous des projets antérieurs ? Ses autres clients sont-ils prêts à le recommander ? Pour recruter un bon élément dans votre équipe, vous pouvez vous fier à son CV. Attention tout de même de ne pas laisser passer un excellent débutant ! Certains pigistes démarrent à peine et n’ont pas encore de références, pourtant, ils sont capables de beaucoup. Faites donc en sorte de vérifier son parcours : s’il vient de se lancer dans le métier, vous pouvez simplement lui faire passer un test. S’il est plus ancien, alors, des références seront souvent préférables. Un petit tour sur la page LinkedIn du candidat peut également en dire long à son sujet.

5 – Être réactif

À moins qu’il débute, un bon pigiste sera généralement très occupé, car très sollicité. Vous vous devez donc d’être réactif si vous voulez réussir à attirer un bon élément dans votre entreprise. Répondez-lui rapidement s’il vous pose une question et expliquez-lui les tâches et responsabilités que vous cherchez à déléguer de manière simple et concise.

 

Attirer un bon pigiste n’est pas toujours simple. Vous pouvez toutefois augmenter vos chances de trouver la perle rare en utilisant les plateformes en ligne dédiées. Que vous le trouviez ou qu’il vienne à vous, il existe quelque part un pigiste fait pour vous !

 

 


Aimeriez-vous discuter de ce sujet avec nous ?
Contactez-nous !

Comment quitter son emploi pour un autre en bons termes ?

Quitter son emploi pour un autre n’a rien d’anodin. Si vous faites le choix de démissionner de votre emploi, sachez que vous avez des droits et des obligations à respecter selon le Code civil du Québec, et ce, quelles que soient les raisons de votre départ. Que ce soit pour accepter un meilleur emploi, un retour aux études ou simplement une envie de changement, la « loi du gros bon sens » est de rigueur.

Connaître les bases

Pour accéder aux prestations d’assurance-emploi, vous devez justifier d’un motif valable de démission et votre employeur devra vous fournir votre relevé d’emploi dans les cinq jours civils qui suivent la date de votre départ. Il doit aussi vous payer les journées de vacances accumulées non prises ainsi que toutes les heures de travail effectives.

 

Selon votre province, des particularités propres à chaque territoire peuvent aussi s’appliquer. À moins d’un gros conflit dans votre entreprise, il est préférable que vous quittiez votre emploi en bons termes avec votre employeur.

Être honnête

Prenez rendez-vous avec votre responsable afin de lui expliquer les raisons de votre départ. Celui-ci peut peut-être vous convaincre de rester au sein de l’entreprise si c’est une question de rémunération ou d’évolution de carrière. Dans le cas où votre décision est fermement prise, votre futur « ex-employeur » peut vous donner des contacts et des références. Le monde du travail est petit et savoir conserver une bonne réputation est un atout pour votre avenir.

Respecter son employeur

Votre ancienne activité vous a permis de gagner votre vie et d’acquérir une expérience et des compétences. Ne gardez en tête que les points positifs qui vous permettent aujourd’hui d’envisager une autre activité. Ne dénigrez pas votre ancienne entreprise, car il est possible que vous soyez amené un jour ou l’autre à travailler de nouveau avec vos collègues.

 

Il est normal de mettre en pratique les compétences acquises au sein de votre ancienne entreprise, mais sachez rester réservé sur vos anciennes fonctions, surtout si vous partez chez la concurrence.

Assurer la transition

Démontrez votre professionnalisme en collaborant jusqu’à la dernière heure au bon fonctionnement de l’entreprise. Pour cela, transférez les dossiers les plus importants à votre remplaçant et mettez à jour toutes vos missions. Sachez rester modeste et ne vous vantez pas des avantages de votre nouvel emploi face aux autres salariés restés dans l’entreprise. Il n’est pas nécessaire de créer des jalousies inappropriées. Pensez à laisser vos nouvelles coordonnées ; être joignable en cas de problème sur les dossiers en cours que vous avez laissé démontrera une fois de plus votre conscience professionnelle.

Remettre un préavis

Pour que votre départ volontaire se déroule dans les meilleures conditions possible, donnez un préavis raisonnable à votre employeur. Généralement, une période de paye suffit à l’entreprise pour pallier votre absence, mais si vous avez de l’ancienneté ou une fonction de cadre, il est préférable d’allonger la durée de votre préavis pour ne pas mettre l’entreprise dans l’embarras.

 

Bien que personne ne soit irremplaçable, il est possible que votre poste demande des qualités spécifiques et de nombreuses disponibilités. N’oubliez pas que votre employeur devra trouver une personne fiable dans un laps de temps limité.

 

En quittant votre emploi en bons termes avec votre employeur, vous vous assurez les recommandations de celui-ci. Votre nouvelle entreprise peut chercher à se renseigner sur votre ancien travail et il est toujours plus avantageux que celui-ci soit élogieux. Faire preuve d’intelligence et de professionnalisme ne peut que vous servir tout au long de votre carrière professionnelle en vous plaçant comme quelqu’un de fiable et responsable.

 

 

 


Aimeriez-vous discuter de ce sujet avec nous ?
Contactez-nous !

Recruter par l’interne ou avec une firme spécialisée?

ARTICLE PUBLIÉ PAR INFOPRESSE.COM

 

S’il est un domaine où la marque-talent est capitale, c’est celui des communications-marketing. Comment dénicher les meilleurs spécialistes de chaque discipline? Comment les retenir? Comment l’employeur peut-il maximiser leur potentiel pour en bénéficier? Voilà autant de questions névralgiques en cette ère où la concurrence est forte pour les communicateurs et marketeurs les plus talentueux. La firme-conseil en recrutement Entremetteuse se penche sur ces enjeux, en plus d’offrir des pistes dans une série de publi-reportages sous le thème Développer la marque-talent.

Quand un poste s’ouvre dans le secteur des communications-marketing, on peut recruter par les ressources internes ou faire appel à une firme-conseil spécialisée. Les avantages de cette dernière approche sont multiples. Cliquer pour voir le reste de l’article sur InfoPresse

 


Aimeriez-vous discuter de ce sujet avec nous ?
Contactez-nous !

Entremetteuse